Liste des exemples des usagers


Ajoutez votre exemple / Retour à l'accueil

ALLUSION CULTURELLE : Le serveur est un sosie. par Étudinet


ALLUSION CULTURELLE : Les innocents encerclés par Étudinet


ALLUSION POLITIQUE : De la célébrité à la politiqu par Étudinet


ANIMALISATION : Avant de parler, le rat rit. par Étudinet


ANIMALISATION : Un taureau furieux devenu humain par Étudinet


ANTIPHRASE : Langage ordurier, témoignage d'amitié par Étudinet


ANTITHÈSE - Répétition : Condoléances funéraires par Étudinet


ANTITHÈSE : Devant la mort, résignation ou révolte par Étudinet


ANTITHÈSE : Douceur de vivre et malheur par Étudinet


ANTITHÈSE : Mains gauche et droite des politiciens par Étudinet


ANTITHÈSE : Nuits sombres et aurores lumineuses par Étudinet


ANTITHÈSE : Rêve et cauchemar par Étudinet


APHORISME : ni argent, ni pauvres par Étudinet


CHIASME : De vie à trépas par Étudinet


ELLIPSE intermédiaire : Blessure et pansement par Étudinet


ÉNUMÉRATION - Antithèse : Repas léger et santé par Étudinet


ÉNUMÉRATION : Du papier ou des arbres par Étudinet


ÉNUMÉRATION : Galerie des portraits par Étudinet


ÉNUMÉRATION : Le héros énumère ses aventures par Étudinet


ÉNUMÉRATION : Le sucre d'érable, c'est bon. par Étudinet


ÉNUMÉRATION : Un bon rapport, ça rapporte ! par Étudinet


ÉNUMÉRATION: Demain dès l'aube... par kalinka


ÉNUMÉRATION: El Desdichado par kalinka


ÉNUMÉRATION: Le Dormeur du val par kalinka


FIGURES MULTIPLES : Jeux de société par Étudinet


FIGURES MULTIPLES : La tirade de Shylock par Étudinet


FLASH-BACK : Justice sera rendue par Étudinet


GRADATION : Peut-on lutter contre le sommeil? par Étudinet


GRADATION CROISSANTE : Entre Québec et Montréal par Étudinet


GRADATION DÉCROISSANTE : L'âme monte au ciel par Étudinet


HYPERBOLE : Quand on exagère, ça barde ! par Étudinet


HYPERBOLE: Amos Daragon: porteur de masques par guilles2


HYPERBOLE: La chanson de Roland par atti

Groupe: Amplification
Figure de style: Hyperbole

Exemple littéraire:
"Roland sent qu'il a perdu la vue, il se redresse et fait tous ses efforts. Son visage a perdu sa couleur. Devant lui il y a une roche grise. Il y frappe dix coups, de chagrin et de dépit. L'acier grince, mais il ne se brise ni ne s'ébrèche. "Ah! dit le compte, sainte Marie, aide-moi! Ah! Durendal, ma bonne épée, quel malheur pour vous! Puisque je suis perdu, de vous je perds la charge. Combien de batailles par vous j'ai remportées, combien j'ai conquis de terres immenses, que tient Charles, dont la barbe est chenue! Ne soyez pas à quelqu'un qui fuit devant un autre! Un valeureux vassal vous a longtemps tenue; jamais il n'en sera de pareille à vous dans la sainte France.

Roland frappe sur le bloc de sardoine. L'acier grince, mais il ne se brise ni ne s'ébrèche. Quand il voit qu'il ne peut la rompre, en lui même il commence à la plaindre: "Ah! Durendal, comme tu es belle, claire, éclatante! Comme au soleil tu brilles et flamboies! Charles était dans les vallées de Maurienne quand Dieu, du ciel, lui fit savoir par son ange qu'il te donnât à un comte capitaine: alors il me la ceignit, le noble roi, le grand. Avec toi je lui conquis l'Anjou et la Bretagne, et lui conquis le Poitou et le Maine; avec toi je lui conquis la libre Normandie, et lui conquis la Provence et l'Aquitaine et la Lombardie et toute la Romagne; avec toi je lui conquis la Bavière et les Flandres et la Bourgogne et toute la Pologne, Constantinople dont il reçut l'hommage; et sur la Saxe il règne en maître. Avec toi je lui conquis l'Écosse et l'Irlande et l'Angleterre qu'il appelait son domaine; avec toi je lui conquis tant et tant de pays que tient Charles dont la barbe est blanche. Pour cette épée j'éprouve douleur et peine. Mieux vaux mourir que la laisser aux païens! Dieu! Père, ne laissez pas déshonorer la France!

Roland frappe sur une pierre grise. Il en abat plus que je ne sais vous dire. L'épée grince, mais elle ne se rompt ni ne se brise. Vers le ciel elle a rebondi. Quand le compte voit qu'il ne la brisera pas, tout doucement il la plaint en lui-même: "Ah! Durendal!..."

Commentaire:
Comme une chanson de geste "relate des épopées légendaires héroïques", il est tout à fait normal d'y trouver de nombreux et longs passages hyperboliques. Ils sont accentués par l'accumulation d'autres figures de style surtout du groupe amplification (répétition, énumération, etc.)
L'atmosphère ainsi suscitée souligne l'attachement du héros à son épée.

Références: Anonyme, Extrait de: http://www.la-litterature.com/textes/tex_display.asp?NomTexte=ma_Roland

MÉTAPHORE - Antiphrase : Une chandelle symbolique par Étudinet


MÉTAPHORE - Symbolique : Libération et sacrifice par Étudinet


MÉTAPHORE : Vrais amis, inévitables ennuis par Étudinet


OXYMORE : Le silence qui hurle par Étudinet


PARALLÉLISME - Antithèse : Campagne et banlieue par Étudinet


PARALLÉLISME - Ellipse : Un récit, deux narrations par Étudinet


PARALLÉLISME - Grand-mère et petite-fille par Étudinet


PARALLÉLISME - Métaphore : Or et argent des I par Étudinet


PARALLÉLISME : Justice et vengeance au Farwest par Étudinet


PARALLÉLISME : Le héros hurle avec le coyote par Étudinet


PARALLÉLISME : Planification et réalisation par Étudinet


RÉPÉTITION : L'ombre du fou rire par Étudinet