Archives de catégorie : outils littéraires

Figures de style dans FAIMS, nouveau roman de Patrick Senécal

FaimsDans son nouveau roman, Faims (Alire), Patrick Senécal utilise peu de figures de style. Très peu si on compare avec la profusion de la série Malphas (4 volumes).

Pourquoi ce traitement radicalement différent?

Dans Malphas, le personnage principal est un professeur de littérature. Même s’il affiche une bonne dose d’anticonformisme, l’atmosphère générale de la série dégage toujours une certaine ration d’érudition. D’où les nombreuses figures de style, certaines particulièrement originales. (Au point que nous avons décidé de puiser dans la série tous les exemples littéraires de la figure énumération – en cours de production.)1209524-gf

Dans Faims, le monde décrit par l’auteur est – ou plutôt – se veut exactement à l’opposé : des gens ordinaires, dans une ville ordinaire, où il ne se passe jamais rien d’extraordinaire. L’absence de figures de style devient un outil littéraire supplémentaire pour brosser l’ennui, le vide, le conformisme.

Vous connaissez Patrick Senécal : ça ne durera pas longtemps! « Et, bientôt, plus rien ne sera tranquille… »

GUY DELISLE : « GUIDE DU ROUTARD » DES RELIGIONS AU PROCHE-ORIENT

La rencontre du pape François avec le patriarche orthodoxe russe Cyrille est lourd de paradoxes, de silences voire de désinformations dans les médias.

L’approche et la visée très particulières de certains bédéistes peuvent contribuer à lever beaucoup de ces ambiguïtés. C’est exactement ce que fait Guy Delisle dans ses Chroniques de Jérusalem (Éditions Delcourt – 2 011). Dans la planche ci-dessous (p. 109), il résume splendidement les contradictions des administrateurs de l’Église du Saint-Sépulcre à Jérusalem dont ils sont, à tour de rôle, gestionnaires.

pretres

http://www.guydelisle.com/category/bd/page/10/

Continuer la lecture de GUY DELISLE : « GUIDE DU ROUTARD » DES RELIGIONS AU PROCHE-ORIENT