IMPATIENCE BIEN ORDONNÉE…

Joseph Soltész

Capitalisme-misèreDeux figures de style évidentes dans cette «cruelle» caricature :  RÉPÉTITIONS (cases 1 et 6, 2 et 4, 3 et 5) et ANTITHÈSE entre le riche capitaliste et le pauvre déshérité affamé, entre le gros et le maigre.

Dans la section centrale, un  PARALLÉLISME les présente côte à côte et met ainsi l’accent sur la différence.

Les cases 1, 2 et 4  ainsi que 1, 3 et 5 constituent une GRADATION grâce au zoom qui souligne l’urgence!

Magnifique ELLIPSE, la fin présente le résultat de l’action de l’homme d’affaire qui se révèle tout autre que celle à laquelle nous nous attendions. Le «punch» de l’humoriste! Le raccourci narratif suggère la rapidité avec laquelle le financier a su « s’adapter » à la situation de nécessité. Pour n’y remédier qu’en apparence car pour son seul profit.

Soulignons aussi le PARALLÉLISME entre le titre Impatience bien ordonnée… et l’adage Charité bien ordonnée commence par soi-même!

Les impatientsMALOUIN, Mario. Un moment d’impatience, 2014

LANDRY, Yvon, CHAPLEAU, Serge. Impatience bien ordonnée, p. 26 – 27